top of page

Paroles, en famille



Le langage rend le monde habitable

(O. Paz)


Les familles fonctionnent avec la parole: elles transmettent à leurs enfants des façons de faire et d’apprendre, des façons de parler, des soins, interprétations et explications, une notion d'eux-mêmes et de ce qu’ils représentent pour les autres. Idéalement, elles instituent une structure symbolique qui ordonne pour eux lieux et fonctions et introduit une certaine mesure de régulation et de tranquillité:


1. Les roles, les fonctions. Paroles pour se faire un lieu dans la famille et dans le monde, en sachant ce que l’on attend d’eux, et des adultes responsables. Pour pouvoir se retrouver face à d’autres personnes et participer dans leur environnement avec curiosité et sans trop de difficultés.


Une vignette: au cours d’une réunion, un petit garçon joue avec l’ordinateur qui sert de chaîne radio, interrompant constamment la musique et mettant l’appareil près dede tomber par terre. Son père le regarde sans rien faire, jusqu’à ce que l’un des présents lui demande d’intervenir auprès de son fils. Il répond: “Mais qu'est-ce que je peux lui dire?”. La particularité de cette scène doit moins à l’absence d’un acte de nomination qui introduit un “non” - pas cela, pas maintenant, pas ici, pas cet objet- qu’à la perplexité du père.


Parfois les parents accompagnent leurs enfants avec une parole légère, qui ne ‘pose pas de limites’. C'est- à-dire, une parole qui ne dessine pas un contour pour leur monde, ni signale les confins de leurs actes et de leur responsabilité, ni délimite leur place dans le discours familial. Une parole qui au lieu de rassurer, les angoisse, parce-que c’est à l’enfant de prendre charge de réguler son corp, ses actes et ses affections, ainsi que de trouver les moyens pour poser la question: “Que veulent ils [mes parents, les adultes, les autre enfants] de moi?”


2. Les corps. Paroles pour des enfants confortables dans les routines et les événements quotidiens. Pour des corps qui dorment, se nourrissent, s’agitent et se calment et petit à petit acquièrent de nouvelles compétences.


Penser la famille en fonction des paroles qui y circulent ou qui s’y taisent, nous trouvons d’un coté le récit que chacun fait de ses origines et des légendes de la famille: “Ma mère, qui était une Sainte …”, “Quand les grand-parents sont arrivé à cette ville, ils portaient seulement une valise et une adresse notée sur un bout de papier …”.

Et d’un autre côté, les dires qui ordonnent le quotidien et modulent le corps et ses agitations: “Dans cette maison, on mange à treize heures pile”, “Ne frappe pas ton frère”.



3. Les adultes. Des paroles pour réguler les adultes. Pour que les enfants ne soient pas dans l’incommode situation de celui qui est tout pour l’adulte, ni de celui qui est au merci de leurs caprices. Enracinés dans une histoire, des traditions et un savoir-faire, étant entendu qu’éventuellement ils devront se détacher un peu de tout cela pour se retrouver avec ce qu’ils ont de singulier; pour s’intéresser à d'autres savoirs.



37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Paroles

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page